4 Bis Avenue Gustave Eiffel - 02400 CHATEAU-THIERRY • Tél. 03 23 71 02 80 Production et distribution de l’eau potable
• Études et travaux • Études et actions pour la protection des ressources en eau
• Contrôle et entretien des équipements de production et distribution d’eau et de défense incendie
• Aide aux usagers en cas de fuites en domaine privé • Relation, communication auprès des usagers
• Interventions en milieu scolaire et auprès du grand public sur le thème de l’eau potable
• Coopération décentralisée

Territoire

Accueil > Actualités

Mise en ligne du rapport annuel 2016

La rapport annuel sur le prix et la qualité du service d’eau potable de l’USESA pour l’exercice 2016 est en ligne.
Il est disponible dans la rubrique « CENTRE DE RESSOURCES » / « Rapports annuels ».
Il est consultable sous version feuilletable ou en version pdf.

Le rapport annuel répond à l’obligation de transparence introduite par la loi du 2 février 1995 relative au renforcement de la protection de l’environnement. La loi n°2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République vient la compléter.

Le Code Général des Collectivités Territoriales donne obligation aux Services Publics d’eau et d’assainissement de présenter chaque année à l’assemblée délibérante un rapport sur le prix et la qualité du service d’eau avant le 30 septembre de l’année n+1. Ce rapport a été présenté et a fait l’objet d’une délibération lors du comité syndical du 04 juillet 2017. Il concerne exclusivement le service public de production et de distribution de l’eau potable de l’USESA, il exclut l’assainissement pour lequel le syndicat n’a pas la compétence.

Ce rapport apporte aux usagers la connaissance du fonctionnement du service d’eau de l’USESA sur ses compétences et la gestion de son service.
Il permet au public de mieux comprendre les mécanismes qui conduisent au tarif de l’eau.

Comme le prévoit l’article L.1413-1 du Code Général des collectivités locales, le rapport annuel est présenté à la Commission Consultative des Services Publics Locaux, constituée au sein de l’USESA.

Depuis l’adoption de la Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques, le rapport doit respecter de nouvelles exigences visant à renforcer les objectifs de transparence et de performance :
*  Le Décret du 02 mai 2007 a instauré la liste des indicateurs de performance des services. Vous trouverez la liste des indicateurs de performances renseignés en page 38.
*  La Loi N°2010-788 du 10 juillet 2010 impose désormais aux Collectivités de joindre au rapport annuel, la note établie chaque année par l’Agence de l’Eau sur les redevances figurant sur la facture d’eau potable des abonnés et sur la réalisation de son programme pluriannuel d’intervention.

USESA - 21/07/17

FERE EN TARDENOIS ET VEZILLY : 2 réservoirs renovés

Sur le territoire de l’USESA, un programme de réhabilitation des réservoirs d’eau potable est mis en place dans le but de conserver le patrimoine existant en bon état de fonctionnement.
Chaque année, l’USESA entreprend donc des travaux de réhabilitation sur 1 à 2 réservoirs en moyenne.
En 2017, les réservoirs de Fère en Tardenois et Vézilly ont fait partie de ce programme.
Les travaux ont débuté en janvier 2017 et vont se terminer en juillet 2017.

Le site de Fère en Tardenois comprend deux cuves semi-enterrées de 150 m3. Le réservoir date de 1969. Il dessert les habitants de Fère en Tardenois et Saponay.

Le site de Vézilly comprend un réservoir de 200 m3 sur tour. Le réservoir date de 1976. Il dessert les habitants de Villers Agron/Aiguizy, Vézilly et Goussancourt.

Les travaux de réhabilitation ont nécessité plusieurs interventions à savoir :
- Travaux de réhabilitation du génie civil des ouvrages
- Travaux de canalisations intérieures
- Travaux de serrurerie

La distribution d’eau potable a dû être maintenue pendant toute la durée des travaux pour les habitants alimentés par ces réservoirs.
Pour le réservoir de Vézilly, un surpresseur avec bâche au sol a été installé.
Pour le réservoir de Fère en Tardenois, les 2 cuves ont été réhabilitées l’une après l’autre afin d’assurer la continuité du service.

Le montant de l’opération s’élève à 350 000€ H.T.
L’agence de l’eau a aidé à hauteur de 30% et a accordé un prêt de 0% sur 20% de la somme totale.

La maitrise d’œuvre a été assurée par le cabinet Merlin et les travaux par la société ETANDEX.
Tous les prestataires ont été choisis après lancement d’une consultation conformément au code des Marchés Publics.

USESA - le 03/07/17

Usine de production d’eau potable : production en 7 étapes

Voilà presque 1 an que l’usine de production d’eau potable après prise d’eau en Marne est en fonctionnement.
Elle est située le long de la RD 15 sur la commune de Chézy sur Marne.
Cette usine traite les eaux issues de la Marne.

L’eau de la Marne est pompée en amont du barrage d’Azy sur Marne et rejoint l’usine de traitement en transitant dans une canalisation de diamètre 500 sur une
longueur de 1200 mètres.

Prise d’eau en Marne

Dans l’usine, les technologies performantes de décantation, filtration, ultrafiltration et désinfection garantissent la qualité de l’eau distribuée. Conformément à la règlementation en vigueur, la nouvelle installation est, par ailleurs, dotée d’une filière de traitement des boues par déshydratation.

Elle est en mesure de produire 400 m3/h d’eau potable et alimente aujourd’hui 27500 habitants soit environ 55% de la consommation totale du territoire.

Usine de production d’eau potable

L’ancienne usine située sur le même lieu et dont l’eau provient des captages d’eau souterraine continue d’alimenter les communes de la vallée de la Marne côté Azy sur Marne, Chézy sur Marne. Ces 2 usines sont reliées et peuvent se substituer en cas de nécessité ce qui permet de sécuriser la distribution d’eau potable en cas de problème momentané sur une des 2 usines.

L’eau distribuée sur le reste du territoire de l’USESA provient de 16 captages d’eau souterraine repartis sur plusieurs communes.

PROCESS DE L’USINE

1. Eaux brutes
Prélevées dans la Marne, les eaux brutes sont dirigées par pompage vers l’usine.
Cette ressource, de qualité variable, se caractérise par la présence de turbidité, de matières organiques, d’ammonium. Chacun de ces polluants nécessite un traitement spécifique.

Qualité de la Marne
- Minimum Moyenne Maximum
Turbidité NTU 0.5 30 500
COT mg/l - 2.5 8
NH4 mg/l - 0.1 0.43
Qualité sortie usine
Turbidité NTU <0.5
COT mg/l <2
NH4 mg/l <0.1

2. 1ère étape de décantation contre la turbidité
Le procédé ACTIFLO® développé par OTV est un décanteur à flocs lestés. Il se caractérise par l’ajout de micro-sable continuellement recyclé dans l’ouvrage. Ce matériau joue le rôle de lest, il permet d’augmenter considérablement la vitesse de décantation (10 fois supérieure à un décanteur classique) et donc de réduire les dimensions de l’ouvrage (60% plus compact qu’un décanteur classique). L’ACTIFLO® garantie un traitement constant même lorsque la qualité de l’eau brute varie rapidement.
Le micro-sable séparé de la pollution est recyclé, les boues sont quant à elles envoyées vers un épaississeur.

3. 2ème étape de décantation – étape d’affinage
Cette étape d’affinage de l’eau consiste à fixer sur du charbon actif en poudre les molécules indésirables présentes dans l’eau telles que les pesticides, les molécules de matières organiques provenant des végétaux … Elle apporte également une nette amélioration du goût de l’eau.
Ce procédé est appelé ACTIFLO Carb®.

4. Filtration sur sable
Cette étape consiste à faire passer l’eau à travers des cuves rectangulaires en béton sur lesquelles repose une couche de sable. Le sable retient les matières en suspension pouvant s’échapper des décanteurs en amont.

5. Ultrafiltration membranaire
L’eau sous pression est injectée dans les modules où elle passe au travers des membranes poreuses 8 000 fois plus petites qu’un cheveu. Toutes les particules supérieures à cette taille sont donc stoppées (pollens, parasites, bactéries, virus, molécules organiques …). L’eau ainsi filtrée est parfaitement clarifiée et désinfectée sans utilisation de produits chimiques.

6. Traitement de l’ammonium
Les injections de chlore et de bisulfite de sodium permettent d’éliminer l’ammonium (NH4) présent dans l’eau.

7. Distribution
Avant d’être distribuée, le pH de l’eau est élevé au pH d’équilibre, garantissant ainsi une eau ni agressive, ni entartrante pour le réseau de distribution.
Avant d’être acheminée jusqu’au château d’eau, l’eau est chlorée pour obtenir un niveau de désinfection empêchant tout développement bactérien.

Le traitement des boues
Les boues issues de la décantation et du lavage des filtres sont recueillies dans une bâche d’eaux sales avant de subir plusieurs traitements successifs visant à réduire leur volume.
Ces boues sont d’abord épaissies dans un ouvrage hersé, puis sont déshydratées en passant dans une centrifugeuse dans laquelle est ajoutée de la chaux. Leur volume est ainsi diminué de 30 %. Un dossier réglementaire pour l’épandage agricole des boues est en cours d’instruction.

6 avril 2017

Le télé-relevé arrive chez vous

Le télé-relevé est un système qui vous permet de gérer votre consommation d’eau de chez vous et d’être informé de toute anomalie.

Vous pouvez en bénéficier gratuitement en ligne en vous connectant.

Les informations auxquelles vous pouvez accéder sont les suivantes :
- votre volume de consommation facturé
- l’historique de vos consommations (suivi mensuel ou journalier)
- vos relevés de compteur
- le suivi des alertes fuites de Véolia eau

Pour pouvoir utiliser ce service, connectez-vous sur le site www.service.veoliaeau.fr, créez votre Espace Client personnalisé et accédez aux fonctionnalités dans la rubrique « votre consommation ».

Vous trouverez ci-dessous la plaquette de présentation de ce service.

« Apprenons à protéger notre eau » : 10 ateliers en 2017

Des ateliers à destination des habitants du territoire, intitulés « apprenons à protéger notre eau » sont organisés en 2017 par l’USESA. Ils concernent essentiellement les pratiques du jardinage.

Les habitants prennent de plus en plus conscience de la dangerosité de l’utilisation de produits phytosanitaires ou autres produits néfastes à la qualité de l’eau. Ils n’ont cependant pas toujours les outils en main ou les connaissances pour changer leurs habitudes et leurs pratiques.

Les ateliers apportent aux habitants différents niveaux de réflexion :
-  Prise de conscience des « mauvaises » pratiques et désir de les changer
-  Apport de nouvelles connaissances, de nouveaux gestes pouvant être mis en pratique
-  Approfondissement de connaissances déjà acquises
-  Echange de pratiques, de conseils entre les participants

Les quatre premiers ateliers ont eu lieu en mars, avril mai et juin 2017.

Le premier atelier consistait en la visite de l’usine de production d’eau potable après prise d’eau en rivière Marne à Chézy sur Marne. Une vingtaine de participants ont répondu présent.

Des explications sur les outils de protection des captages d’eau potable ont été données : périmètres de protection et plans d’actions des Aires d’Alimentation de Captage. La plaquette « apprenons à protéger notre eau » a été distribuée (ci-joint).
L’atelier s’est ensuite poursuivi par la visite de l’usine de production d’eau potable de Chézy sur Marne.


Le deuxième atelier était intitulé « jardiner avec la nature – Pourquoi un potager au naturel ? ».
Quinze participants se sont retrouvés à l’USESA. Elios Vega de l‘association « permaculture des 3 vallées », intervenant sur le sujet, a exposé l’éthique et les principes de la permaculture. Les bases de compréhension ont été données pour les ateliers suivants. Un des principes prédominants de la permaculture : observer la nature

Le troisième atelier s’est intéressé à la création de son jardin selon les principes de la permaculture. Il s’agissait d’acquérir les outils nécessaires (zonage, design, microclimat....) à l’agencement et l’organisation de son jardin.
Vingt six personnes ont participé à cet atelier.

La quatrième atelier était consacré à la connaissance du sol de son jardin.
Le but était de connaitre son sol afin de pourvoir le préserver, l’entretenir et l’améliorer.
Des explications sur la fertilité des sols, l’utilité ou non des apports de fertilisants, la composition des sols ont été donnés.
12 personnes ont participés à cet atelier.
Il s’est terminé par l’analyse de l’échantillon de sol que chaque participant avait apporté de son propre jardin.

Le prochain atelier se déroulera le samedi 01 juillet 2017 à l’USESA. il sera consacré à la connaissance des pratiques communales en matière de désherbage (sensibilisation à l’interdiction de l’utilisation des phytosanitaires dans les communes et à l’utilisation de pratiques alternatives).
Pour toute inscription, vous pouvez contacter l’USESA au 03.23.71.02.80.

Programme complet ci-dessous

USESA - le 16/06/20116

Travaux 2016 : renouvellement et renforcement de canalisation

En 2016, plusieurs chantiers ont été entrepris par l’USESA. Découvrez les en photos.
USESA 4 Bis Avenue Gustave Eiffel - 02400 CHATEAU-THIERRY • Tél. 03 23 71 02 80Qui sommes-nous ?Actions & RéalisationsCentre de ressourcesTerritoireActualités© 2016 Union des Services d’Eau du Sud de l’Aisne - Tous droits réservés • Crédits et informations légales